viernes, 14 de octubre de 2016

Cadillac solitaire

Peu avant que les dimanches ne fussent d'amers
préludes à cet immuable tourment, il y en a eu qui s'écoulèrent sereins dans ce même versant depuis où dans des bras d'amours inconnues de siège arrière, je voyais l'aube, je sentais le parfum de la mer, j'écoutais le réveil de la ville. Mais ça fait quelque temps que ma vieille Cadillac de seconde main a eu un sort meilleur que le mien et elle a fini comme un amas ferrailles.
Déjà, je ne remarque à peine plus qu'un peu de frais et d'humidité ; parfois j'ai faim et soif ; quelqu'un me soigne et me pousse. Oui, sous les palmiers, elle brille solitaire. Et tu n'es pas là, petite.

Traducción al francés de MJ Pastre